Les principes de la motorisation de portail

De nos jours, rares sont les portails qui ne sont pas équipés d’un automatisme pour contrôle d’accès. Les ménages sont bien conscients d’innombrables avantages du portail motorisé. Dans cet article, nous allons nous focaliser sur les principes de la motorisation de portail et de ses avantages.

Comprendre la motorisation de portail

Il n’st pas facile de scruter à la lettre les principes de fonctionnement de tous les automatismes, car chaque motorisation a son mode de fonctionnement spécifique. Or, il existe une panoplie de moteurs pour portail. Pour faire simple, il existe deux principales motorisations de portails, car il y a deux modèles de portails : coulissants et battants. En ce qui concerne le fonctionnement de l’automatisme pour ouverture coulissante, le moteur va entraîner latéralement le vantail pour assurer son ouverture et sa fermeture. Il existe deux types de motorisation pour portail coulissant : un moteur pour portail autoportant et un moteur pour un portail à rail.

Pour éviter d’investir dans une motorisation incompatible, renseignez-vous auprès du magasin où vous allez acheter votre produit. Le portail autoportant s’ouvre et se ferme sans toucher le sol. La menuiserie doit ainsi être très légère. Dans cette optique, un automatisme moins performant fera l’affaire. Quant au portail à rail, il s’appelle ainsi, car il se déclenche en suivant un rail de guidage. Il s’agit souvent d’une menuiserie lourde et de grande taille. C’est pourquoi vous devez l’équiper d’une motorisation très performante.

Quant à l’automatisme de portail battant, il va ouvrir et fermer le vantail ou les vantaux du portail vers l’intérieur ou vers l’extérieur de votre jardin. En général, la plupart des gens optent pour la motorisation à bras. On l’appelle ainsi, car elle est équipée des bras articulés sur chacun des vantaux de votre portail battant. Agissant comme le bras d’un être humain, le moteur va actionner la menuiserie tout en douceur.

Motorisation de portail : filaire et sans-fil

Il existe deux systèmes de motorisations de portails. Premièrement, il existe ce qu’on appelle automatisme de portail filaire. Ce modèle porte bien son nom puisque l’émetteur et le récepteur de la motorisation sont reliés par des câbles. L’émetteur peut être un bouton poussoir ou un digicode. Vous n’avez qu’à appuyer sur le bouton ou composer le code sur le clavier pour faire déclencher votre motorisation de portail, coulissant ou battant. Le moteur à fils présente de nombreux avantages.

Premièrement, il répond au petit budget. Pour cause, ce modèle d’automatisme est généralement moins coûteux. Ensuite, la motorisation filaire se montre sécurisée. Elle est difficile, voire impossible à pirater puisqu’elle n’y a pas d’ondes radio à brouiller. Toutefois, le moteur avec fil n’est pas facile à installer. Il nécessite en effet des saignées dans le mur ou le sol. Le mieux est de poser votre automatisme filaire au moment de la construction ou de la rénovation de votre maison.

Deuxièmement, il y a ce qu’on appelle motorisation sans fil. C’est un modèle plein de technicité puisque l’émetteur et le récepteur peuvent se communiquer entre eux via onde radio. Vous avez besoin d’une télécommande de portail. Il suffit d’appuyer sur la touche de votre télécommande et votre portail motorisé se déclenche automatiquement. Vous n’avez pas besoin de sortir de votre voiture pour ouvrir et refermer votre portail. Un simple geste sur votre bip de portail et votre dispositif d’ouverture se déclenche à distance.

Comment choisir sa motorisation de portail ?

Vous décidez d’investir dans une motorisation pour rendre votre portail automatique. Pour vous assurer de la qualité de votre automatisme pour contrôle d’accès, choisissez un moteur de marque originale. De nos jours, le marché est plein de contrefaçon. Pensez ainsi à investir dans une enseigne leader dans la fabrication des automatismes pour contrôle d’accès. C’est un gage de fiabilité. Ensuite, prenez bien en compte la puissance de votre moteur. Assurez-vous qu’il peut supporter votre portail. Pour vous aider, définissez d’abord le poids de votre automatisme.

Ensuite, vous choisissez facilement la puissance de moteur adapté à votre portail. Rien ne vous empêche de demander conseil au fabricant ou au vendeur sur la motorisation qui pourra actionner votre portail coulissant ou battant. Enfin, choisissez un moteur filaire ou sans fil selon vos envies. Si vous êtes un locataire, le mieux est de choisir une motorisation sans fil. Elle est facile à monter et à démonter. Mais si vous êtes sur le point de faire des travaux de construction ou de rénovation de maison, vous pouvez très bien investir dans un automatisme de portail filaire.

Jocelyne

Revenir en haut de page